Grosse claque que ce plat humble et rustique découvert dans ce restau coréen. Les plats mijotés ultra simples parlent à mon coeur, c'est un fait, et celui-là a fait le job. Tu trouves les ingrédients typiques de la cuisine coréene en épicerie asiat'. Si tu vis dans la pampa, demande à des amis de te faire un petit colis, ça vaut pas grand chose, et comme ça tu participes, comme moi, à la fantastique et prometteuse mondialisation des denrées alimentaires (oups).

Dakbokkeumtang_kika_cilantro

Ingrédients pour 4/5/6 personnes *

4 cuisses de poulets découpées en 3 morceaux chacunes (ouh la la ça se corse dès le départ)**

2 oignons coupés en 4/5 gros morceaux

300 g de carottes coupées en tronçons moyens

le vert d'un poireaux coupé en larges lanières

1 gros radis noir coupé en rondelles épaisses

quelques pommes de terres coupées en gros cubes

pour l'assaisonement

60 ml de gochujang (pâte de piment et soja fermentée) ***

60 ml de sauce soja

60 ml (2 à 3 cs) de piment en poudre coréen (facultatif - tu peux le remplacer par du piment d'espelette si t'es super riche)

2 cs sucre en poudre

3 cs ail haché (ça fait environ 4 à 5 gousses d'ail de taille moyenne)

ciboule ou ciboulette pour le service

 

  • Dans une grosse marmite ou un faitout, tu déposes les morceaux de poulet+oignons+carottes+radis+poireaux.
  • Dans un bol, tu mélanges les ingrédients pour l'assaisonement, à savoir le gochujang+sauce soja+ail haché+sucre+piment (si t'en mets)+60 ml d'eau.
  • Tu balances ton mélange dans la marmite et tu couvre d'eau (au ras des légumes et de la viande, pas besoin que ça baigne sévère).
  • Tu allumes le feu et amènes à ébulittion.
  • Là, tu couvres et fais mijoter à feu moyen pendant 20 minutes.
  • Les 20 min. écoulées, tu rajoutes les morceaux de pommes de terrres, tu couvres à nouveau et hop! c'est reparti pour 20 minutes (si trop de liquide s'est évaporé, tu en rajoutes un poil, histoire de couvrir.
  • Tu vérifies la cuisson des pommes de terres, si elles sont tendres c'est cool.
  • Tu sers parsemé de ciboule émincée, avec du riz blanc si ça te chante.

C'est bon.

Dakbokkeumtang_kika_cilantro_

***********************************************************************************************************************

* Et oui, je reste cruellement approximative, car tout dépendra de l'appétit de tes convives, de la taille des légumes, de leur quantité (je te laisse libre réjouis-toi),et obviously, de la couleur de ton slip - pardon pour l'anglicisme je me prends pour J-C Van Damme trop souvent.

************************************************************************************************************************

** Pour découper une cuisse de poulet, tu plies la cuisse pour localiser l'articulation située entre le haut et le pilon (tu la tournes dans tous les sens pour trouver). L’endroit où le pilon et le haut se rejoignent constitue l'articulation, capito?

Avec un bon couteau et sans bourriner, tu coupes au niveau de la jointure/l'articulation, et tu sépares ainsi le haut du pilon du bas. Pour ma part, je coupe le bas du pilon en deux, en suivant l'os. Je garde les os car ils donnent un supplément d'âme au bouillon.

Si ce que tu viens de lire te semble terriblement compliqué (damned fais un effort), inspire toi de vidéos par ci, par là, ou demande à ton boucher/volailler de le faire.

************************************************************************************************************************

*** Le gochujang ne se remplace pas vraiment...sorry. Sinon tu bidouilles un truc avec du miso rouge, du piment et de la sauce soja. Je ne réponds pas de la créature de Frankenstein qui naitra.

************************************************************************************************************************

Dans la recette originale, on utilise du daikon. Pour ma part je préfère rester dans ma lattitude et utiliser le frangin ou cousin : un radis noir fait l'affaire, ou  du navet.

J'avais envie d'une consistance de sauce un peu épaisse, j'ai donc dilué un peu de fécule de mais ( 2 cs de maizena) dans un demi verre d'eau que j'ai rajouté au bouillon à la fin de la cuisson. Tu laisses frémir ainsi à découvert 10 minutes de plus environ et c'est ok.

************************************************************************************************************************

S'il t'en reste un peu, n'hésite pas à la rallonger d'un peu d'eau pour t'en servir comme sauce pour des nouilles, riz ou d'autres légumes. Ou carrément en coup de folie, tu refais un peu d'assaisonnement et tu rajoutes les légumes flétris du frigo, chlack! en 25 minutes une jolie marmite bien corsée.

Tu jettes rien en tout cas, sinon je t'enverrais un démon de mauvaise conscience.

************************************************************************************************************************

Ciao.

안녕히 가세요 / 안녕히 가십시오 .